Sondage

Que pensez vous de notre nouveau site web?
 
 
Mais «LE TABUCHET»… C’est quoi ?...

Le Tabuchet est un des glaciers de la face nord de la Meije (3.984m) qui est le sommet le plus mythique de « l’Oisan sauvage ». Le sommet le plus célèbre du « Massif des Ecrins », on l’appelle aussi la « Reine du Dauphiné ».
Sa première ascension en 1877 par Boileau de Castelneau et les Gaspard est le plus grand exploit de l’Alpinisme français de la période de l’âge d’or.

Aucune voie de la Meije n’est facile, « elle est et reste la Grande Difficile ».

Bien visible du village de La Grave, le glacier du TABUCHET fonce vers la vallée de la Romanche et va grossir ses eaux.

Pierre Gaspard, paysan, berger et chasseur à Saint Christophe en Oisans dans la vallée du Vénéon, connaît tous les tours, les détours, et les humeurs de « sa » montagne.
Il rencontre Emmanuel Boileau de Castelneau, un jeune noble qui rêve de gravir la Meije, en 1875, qui le convainc de le guider sur ce sommet majestueux de 3.984 m qui domine toute la vallée.
Dernier grand sommet des Alpes encore invaincu, la Meije surplombe les villages des hautes vallées d’un oeil tantôt bienveillant, tantôt furieux.
Les plus grands alpinistes de l’époque s’y cassent les dents.
Le 16 août 1877, Gaspard, accompagné de son fils et de son client, atteint le sommet du Grand Pic à la seconde tentative.
Il devient alors le « Gaspard de la Meije » de la mémoire collective.

Devenu une légende de son vivant, il continua à vivre modestement et à  transmettre « son » savoir pour que chacun par «  sa » ténacité puisse atteindre « son » sommet.

Gaspard visitera « son  sommet » plus de cinquante fois jusqu’à l’âge canonique pour l’époque de 77 ans.