Sondage

Que pensez vous de notre nouveau site web?
 
 
Notre Philosophie

La philosophie de  L’A.S.B.L. « LE  TABUCHET » refuse de réduire une personne réputée handicapée à sa ou ses déficiences, dont on dissèquerait à l’infini les composantes, nous affirmons la nécessité d’aborder cette personne dans son unicité et dans la singularité de son histoire individuelle.

La personne réputée handicapée est amenée, sur les plans individuel et social, à expérimenter une variété de situations, entrant en interaction avec divers acteurs et créant ainsi une réalité toujours complexe où nous voulons privilégier le vecteur « Parole » au sein de l’outil de l’A.S.B.L. qu’est le S.A.J.A. « LE TABUCHET ».  
En effet, nous pensons qu’il est important de comprendre à la fois la singularité et les enjeux de ces situations.

Ainsi, bien plus que de faire de la déficience un objet d’exclusion en soi, nous privilégions donc la rencontre avec des personnes dont nous reconnaissons a priori le rôle d’acteur à part entière dans les systèmes et sous-systèmes où elles sont amenées à vivre, afin d’apporter quelques éclairages sur les problématiques qui se posent à ces personnes et à leur entourage.

Les valeurs qui sous-tendent nos démarches reposent sur la conviction que tout être humain est perfectible, quelles que soient ses limites intellectuelles ou physiques.  Cet être humain entre en constante interaction avec son environnement.
Cette interaction est source d’apprentissage en soi mais exige une médiation  apportée par ‘’l’adulte-éducateur‘’ (parent ou professionnel).   Cette médiation, correctement aménagée, permettra à la personne handicapée d’accéder à des représentations et donc à des signifiants.    Cette même interaction personne-environnement, générant peu à peu des signifiants, sera considérée comme la condition sine qua non pour que se développe une pleine compétence d’acteur citoyen dans notre communauté et ce, dans le cadre de logiques partenariales de plus en plus complexes avec les universités, les associations spécialisées, des formateurs experts, des paramédicaux et des intervenants du terrain formés.  D’où l’importance accordée au développement de notre secteur « Formations », et ce au vue des technologies et méthodes misent à notre disposition pour favoriser les langages alternatifs.

Refusant de nous instituer comme étant les représentants de la personne handicapée, « experts de la ‘Parole’ » de son développement personnel, et risquant ainsi de nous substituer à elle et de penser à sa place, nous voulons apporter des éclairages sur les tenants et aboutissants des situations familiales, pédagogiques, sociales et construire pas à pas et avec les acteurs concernés, des points de repère susceptibles d’intéresser tout intervenant auprès de la personne handicapée, et d’intéresser la personne handicapée elle-même.
Ces points de repère doivent contribuer de manière sensible à améliorer la qualité de vie des personnes handicapées et de leur entourage, les deux étant considérés à ce point de vue, comme indissociables.

Prétendre à une telle ambition suppose une réflexion permanente sur nos propres représentations de la « Parole », alimentées par des peurs, souvent très archaïques, et sur notre propre difficulté à rencontrer la personne handicapée.

Il s’agira ensuite d’aborder toute problématique dans sa réalité complexe, en ayant à la fois un regard globalisant et un regard plus analytique.    Dans tous les cas, il s’agira de se poser la question du sens que peut avoir l’objet de notre questionnement sur la « Parole » entre la personne handicapée, son environnement familial, social et la communauté.